ffff

 
 

 

La Serinette

 

Hervieux de Chanteloup en 1709 signale qu’un petit instrument contenant 9 airs très jolis, tant, (préludes que, marches, tambourino) se jouant avec une manivelle, avait était perfectionné pour instruire les serins ; il cite aussi les réputées Serinettes de Lorraine.
 
 
 

serinette

 

Ce petit instrument de musique porte un nom d'oiseau. Ce mot vient de serin, l'oiseau chanteur.
Construites à partir de la première moitié du XIIe siècle, les serinettes étaient utilisées pour apprendre, par répétition, des mélodies aux oiseaux de compagnie de la " haute " société. A force d'entendre ces mélodies, ces oiseaux finissaient par les reproduire.
Très à la mode aux XVIIe et XVIIIe siècles, les serinettes ont parfois été utilisées comme instrument de rue, après modification d'un instrument de salon.
On mentionne également, dans le même esprit, les merlinettes pour les merles, les perroquettes pour les perroquets...
La serinette se présente comme un petit orgue à tuyaux portatif qui, sur le principe de l'orgue de Barbarie, reproduisait le son aigrelet du "flageolet d'oiseau" à son origine.

 Ces instruments sont relativement simples. Ils sont composés d'un cylindre de bois comportant des pontets (ou pointes) en métal. Ceux-ci commandent l'ouverture de petits clapets qui admettent de l'air dans des tubes d'orgue (généralement en étain) accordés aux notes de l'instrument. L'air est brassé par deux soufflets en peau eux-mêmes actionnés par une manivelle. Cette manivelle fait aussi tourner le cylindre avec la mélodie au moyen d'une vis sans fin. Le morceau " enregistré " sur le cylindre a une durée de 10 à 20 secondes, dépendant beaucoup de la personne qui joue de l'instrument.

La serinette du musée Henri Barré est du début du XIXe siècle. Une étiquette collée à l'intérieur du couvercle indique son fabricant : un certain Rolin, facteur d'orgue et de serinettes, à Mirecourt, dans le département des Vosges. Au XVIIe siècle, cette ville devient un centre de lutherie. On y fabriquait aussi des instruments mécaniques (orgues de manège, serinettes...).
La serinette du musée est composée de 10 tuyaux, 10 soupapes, un soufflet, un cylindre pointé mise en mouvement par une manivelle extérieure, un engrenage intérieur.
Huit morceaux sont notés à l'intérieur du couvercle : Fanfare à chasse, La Sabotière, La Contredanse, la Soirée orageuse, Air de Renaudart, La Monnaie, Les Batteries, La Valse…

Le processus de fabrication de ce type d'instrument ne changera pratiquement pas jusqu'en 1914. La serinette fut remplacée progressivement par l'orgue de Barbarie, plus facile d'utilisation avec ses cartons perforés aux multiples combinaisons. La durée des morceaux de musique fut multipliée, pouvant aller jusqu'à 5 minutes, voire davantage.

  © texte du Service Ville d'art et d'histoire, Ville de Thouars

Peinture de Jean-Siméon Chardin

Première commande royale passée à Chardin en 1751 pour Louis XV par Le Normant de Tournehem, directeur des Bâtiments du roi, par l'intermédiaire du premier peintre Charles-Antoine Coypel. Elle sera payée 1500 livres en 1752.

Le modèle utilise une serinette pour apprendre à chanter à son oiseau en cage. Il s'agit de la dernière composition à figures de l'artiste.

La ville de Mirecourt en Lorraine est un haut lieu de la lutherie et de la facture d'instruments de musique mécanique comme cette serinette (Instrument destiné à apprendre à chanter aux sereins)

peinture

 

 

Tableau de William Hogarth en 1742 représentant des enfants de Daniel Graham avec une serinette et un chardonneret la statuette au-dessus de l'horloge est un chérubin ailé tenant une faux, symbole de mort, dont la lame est tournée vers le plus jeune, décédé pendant la réalisation du tableau. Sur la droite, Richard, âgé de sept ans, joue de la serinette pour inciter le chardonneret dans sa cage à chanter.

tableau des enfanst et la serinette


Titre : La gavotte de Vestris
Date d'enregistrement :juin 2009
Lieu d'enregistrement,:Dollon
Identifiant du document : SPS00344
Sujet : Cette gavotte de Vestris a été enregistrée sur une serinette du début XIXe. Cet instrument de musique mécanique est actuellement conservé au musée de la musique mécanique à Dollon (Sarthe). Durée : 0' 18'' Collecteur :

 

Le Flageolet

Hervieux de Chanteloup  nous dis qu'il a composé une vingtaine d'airs nouveau qui conviennent pour instruire les canaris avec un flageolet.

A l'époque cette méthode étais très répandu pour écolé les serins les musiciens apprenez a leurs oiseaux des notes avec un flageolet

le flageolet

 

Petite histoire :
Le naturiste Olina en 1622 fit paraitre a Rome un ouvrage ou il nous dit qu’un navire espagnol transportant une très grande quantité de serins des canaries fit naufrage dans le golfe de venise.mis en liberté par l’équipage, les captifs s’envolèrent vers les cotes italiennes ; d’autres volèrent vers l’île d’Elbe pousser par le vent, ou ils firent souche.
 

Texte de Deleria Roman : le 19 mars 2009
 

serinette2





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement